San Francisco

Golden Gate Bridge

Voici le Gloden Gate Bridge, c'est-à-dire le "pont de la porte d'or". C'est l'un des emblèmes, voire même l'Emblème, de San Francisco. Il fût édifier entre durant 4 ans, entre 1933 et 1937.




Comme vous pouvez le remarquer, il pleuvait des cordes au moment où j'y suis allé. On a donc pris des photos sous la pluie et on est revenu 2 heures plus tard, sous un soleil magnifique (je vous avais déjà informé que le temps à San Francisco changeait toutes les 2 heures environs !!).



Nous voici donc 2 heures plus tard avec le beau temps. Vous pouvez voir à droite une photo de l'architecte ingénieur qui bâtie le pont, Joseph Strauss, et un bout de haubans à gauche (remarquez le diamètre !!!).

Le Golden Gate Bridge fût jusqu'en 1964 le plus long pont suspendu jamais construit. Ce fût une véritable prouesse de construction pour l'époque. En somme, bon nombre d'ingénieur continue de dire que Joseph Strauss avait 50 ans d'avance sur son temps en matière de construction !

Pourquoi tant de difficultés ?

Tout d'abord du fait de la grandeur bien sûr, mais aussi et surtout du fait des conditions environnementales ! Il fallait donc construire un pont suspendu gigantesque de 2 km de long, au dessus de l'entrée de la Baie de San Francisco où se trouve un tourbillon permanent dans l'eau, mais aussi dans l'air, où l'océan pacifique se déchaîne régulièrement, où il y a très souvent des brouillards maritimes, donc chargés à l'extrême de sels corrosifs d'une part, et qui empêchent le bon déroulement des travaux d'autre part, et enfin, un endroit situé sur la faille de San Andreas, donc sujet à de terribles séismes !
Qui plus est, à cette époque, sur ce genre de chantier, on perdait un homme par million de dollars dépensés ! Ainsi, la construction engendrerait environ 25 morts !! Mais Joseph Strauss n'était pas de cet avis, il décida qu'il y aurait peu de mort et que la sécurité serait exemplaire sur son œuvre.

Une société innovante inventant pour la construction des filets, chargés de récupérer les hommes suspendus qui tombent.
Cela fonctionna très très bien pendant un temps. Malheureusement, il arriva un jour où toute une construction céda et le poids entraîna le filet avec, faisant ainsi 9 morts.
Il en reste néanmoins le fait que ce fût l'un des chantiers les plus sécuritaire pour l'époque et l'un des premiers à réellement ce soucier de la sécurité de ses employés.
Le Golden Gate Bridge fait partie d'une des 7 merveilles du monde de construction, tout comme le barrage Hoover dont je parlerais par la suite. C'est assez intéressant de comparer les 2, puisque ce dernier sera l'un des chantiers les plus sanguinaires. De plus, c'est sous la gouvernement Hoover que ces 2 chantiers colossaux seront entrepris et surtout financés

Au pied du premier pilier du pont, il y a beaucoup de surfeurs et kite-surfeurs !! Ils s'amusent à prendre les déferlantes du pacifique tout en évitant les rochers du pilier et les requins !!


Voilà la vue de San Francisco depuis la pont ! Entre les 2 se trouve le Golden Gate Park, un immense parc où la circulation est réservé aux vélos et aux piétons.


Petite hommage à l'Amérique !




Nous avons enfin assisté au coucher de soleil sur la ville et le Golden Gate Bridge !!

Petit film rigolo vous montrant le coucher de soleil, le pont, la lune, Alcatraz, et la ville de San Francisco et le tout sans montage !!

video

San Francisco

ALCATRAZ

Histoire

Je vous raconte ici ma visite d'Alcatraz ! Départ tout d'abord du Pier 41, sur un ferry.

Voici la vue depuis le bateau quand je suis partie, vous pouvez voir la Transamerica ainsi que la Coit Tower (admirez la hauteur !).





Parmi les autres vues depuis la baie, vous pouvez voir le Bay Bridge.


Et la ville de San Francisco dans son ensemble.

L'île d'Alcatraz est une île située au milieu de la baie de San Francisco. Elle fût nommée ainsi par les Espagnols car elle servait de refuge à de nombreux pélicans (alcatraz en espagnol). Cette île hébergea pendant quelques décennies une forteresse militaire (1850-1909), puis une prison militaire (1909-1933) et une prison fédérale de haute sécurité (1934-1963). Aujourd'hui, le complexe d'Alcatraz a été reconverti en un site historique, géré par le service des parcs nationaux des États-Unis.

Le phare d'Alcatraz est le plus vieux phare en activité de la côte Ouest des États-Unis. Il a d'ailleurs été le premier phare construit sur la côte Pacifique et fonctionne depuis 1854. Il n'a cessé d'éclairer qu'une seule fois, en 1970, lors de l'incendie qui détruisit la maison du gardien et coupa l'alimentation électrique.

La construction de cette forteresse est là encore une oeuvre de la ruée vers l'or. En effet, en 1850, le phénomène était tel qu'il fallut protéger la baie. Quoi de mieux alors que cette île en plein milieu ! Le fait est que ce fort n'a jamais servi, les canons n'ont jamais tiré et il n'y a jamais eut d'attaques. Ainsi, le fort fût démantelé au profit de la création d'une prison militaire. Ce sont les premiers prisonniers qui bâtir la prison que l'on connaît entre 1909 et 1911. C'est ce bâtiment (au centre), qui prendra le célèbre surnom de The Rock (Le Rocher).

Alcatraz devint par la suite, en 1933, une prison de haute sécurité. Beaucoup de livres et films ont présenté Alcatraz comme une prison de tortionnaires. La réalité est tout autre, en effet, c'était une prison strict (notamment du fait des directeurs), mais une prison où la qualité de vie était souvent meilleur que dans d'autres prisons de haute sécurité. Certains prisonniers demandaient même à y être transférés. Sa population moyenne était d'environ 260 à 275 détenus et ne dépassa jamais les 336 prisonniers.

Laverie et douche

Voici d'abord la laverie, avec les casiers où l'on entreposait toutes les sortes de vêtements, chaussures, etc...

Cette pièce était directement liée par des grilles et un comptoir à la salle des douches. Les prisonniers prenaient 2 douches par semaine.

Quelques remarques, d'abord, vous pouvez constater que la salle des douches étaient très...conviviale si je puis dire ! Ensuite, tout le tour est muni d'un chemin de ronde pour les gardiens. Enfin, les douches étaient chaudes, détail important que j'expliquerais plus loin.

Enfin, pour les gens fan du film Rock, vous remarquerez que la salle de douche n'est pas du tout la même, mais je reviendrais sur les détails de ce film.


Cellules

Il y avait 4 blocs à Alcatraz (A, B, C et le D). Chaque bloc portant un nom de rue parmi les plus célèbres, comme Broadway ou Michigan Avenue. Concernant Broadway, c'est dans cette allée que passait les nouveaux à la nuit tombée, entièrement nues, encadrés par les gardiens. C'était une sorte d'attraction macabre pour les prisonniers qui se faisaient un devoir de traumatiser (verbalement) les nouveaux venus pendant toute leur première nuit.
Beaucoup des 1 576 prisonniers qui passèrent par Alcatraz y étaient détenus non pour leurs crimes, mais parce qu'ils refusaient de se conformer aux règles dans les autres prisons fédérales, étaient considérés comme violents ou présentaient de forts risques d'évasion. La vie à Alcatraz était très structurée, ce qui obligeait les détenus à suivre scrupuleusement les règles édictées. Ces derniers ne jouissaient que de quatre droits : avoir à manger, être habillés, être abrités et recevoir une assistance médicale en cas de nécessité.
Voici une cellule type 9 m² avec une table, un lit, toilette et des embranchements pour écouter la radio (cela se méritait bien sûr).

Cependant, les prisonniers disposaient de certains privilèges comme la possibilité de travailler, correspondre avec l'extérieur et recevoir des visites, mais tout privilège se méritait au comportement. La prison possédait une bibliothèque et organisait des activités ludiques comme la peinture et la musique. Il était proposé aux détenus au comportement exemplaire de finir leur peine dans une autre prison fédérale du pays.

Cuisine

2 blocs de prisonniers mangeaient en même temps à Alcatraz, soit près de 100 détenus au même endroit. C'était l'endroit le plus risqué de la prison. On y mangeait relativement bien, surtout des spaghetti bologniaise, ce qui provoqua quelque émeute. La photo de la cuisine ci-contre se trouve derrière des grilles bien sûr et il y avait juste un passe plat.

Vous remarquerez que les couteaux sont dessinés dans la boîte fermée par un cadenas qui les contient. Ceci est pour facilité le comptage des couteaux pour éviter qu'un détenu n'en vole !!




Le plafond de la salle où les détenus mangeaient est entièrement en petits trous. Pourquoi ? Parce que ce sont des buses pour diffuser du gaz soporifique en cas d'émeute !!

Voici le menu du jour de fermeture de la prison !!

Bloc D

Parmi les 4 blocs de la prison, le bloc D est le plus célèbre. Il est divisé en 2, une partie avec des cellules normales, qui contenaient les plus dangereux et célèbres criminels. L'autre partie était l'isolement, des cellules complètement hermétiques, sans lumière ni quoi que ce soit. Les prisonniers impliqués dans des bagarres, ou tout autres problèmes au sein de la prison y faisait un séjour pendant des durées pouvant aller jusqu'à 6 mois. Imaginez vous dans une cellule sans meuble, dans le noir pendant 6 mois !


Ces prisonniers n'avaient pas le droit au réfectoire, ni à la douche, ni à la promenade. Il mangeait dans leur cellule et était douché à la lance à incendie 2 fois par semaine.

Parmi les plus célèbre criminels d'Alcatraz (et donc du bloc D) se trouve Al Capone (à gauche), George "Machine-Gun" Kelly, et Robert Stroud "l'homme aux canaris d'Alcatraz".
Al Capone (1899-1947), de son vrai nom Alphonse Gabriel Capone et surnommé Scarface, est le plus célèbre des gangsters américains du XX siècle. Il fut le parrain de la mafia de Chicago de 1925 à 1932. Personnage emblématique de l’essor du crime organisé dans les États-Unis de la Prohibition, il a contribué à donner à Chicago durant les années 1920 et 1930, sa triste réputation de ville sans foi ni loi.

Robert Franklin Stroud, (1890-1963), surnommé l' « homme aux canaris d'Alcatraz », a prétendument trouvé un réconfort à sa ségrégation en élevant et vendant des oiseaux. En réalité, il n'a jamais fait commerce d'oiseaux pendant sa détention à Alcatraz, mais dans une autre prison. C'est sur sa vie que se déroule le film "Le Prisonnier d'Alcatraz".


La cour

L'une des particularité d'Alcatraz était le fait qu'on avait l'un des plus beau point de vue sur San Francisco et sa baie depuis l'île. Ainsi, les détenus voyaient tous les jours ce qu'ils perdaient en étant enfermés ici. Voyez ci-contre le Golden Gate Bridge.



La prison vue de la cour.






Les détenus passaient 4 à 5 heures dans la cour chaque jour. (ce qui sous entend 19 à 20h dans leur cellule de 9 m²)




Il y a bien sûr un mirador à gauche de la cour. Les gradins sur la droite de la photo avaient un rôle social. Les prisonniers les plus respectés s'asseyaient en haut !!

Reconstitutions de cellules



Voici quelques cellules reconstituées telles qu'elles étaient du temps de leur pensionnaires. Vous pouvez voir qu'elles étaient un peu étayé par divers livres, instruments de musique ou encore peinture.


































Administration


Voici un uniforme de gardien de l'époque. La pluspart des gardiens vivaient sur l'île avec leur famille. Il y avait ainsi, entre les gardients, le gardien du phare, et le directeur, une réelle communauté puisque tous vivait sur cette petite île. Il y avait une cour pour les familles et des maisons. Bien sûr, il y avait aussi un ferry le matin et un le soir pour ceux qui n'habitaient pas l'île et pour l'approvisionnement.




Le bureau du directeur avec Kennedy dans le fond.







Coca-Cola, toujours là !!



La salle qui commandait radio, téléphone et ouverture des portes qui séparaient chaque pièce.





Il y avait possibilité de visite à Alcatraz dont voici le côté visiteur...






...et le côté prisonnier.



Évasions

On ne peut pas parler d'Alcatraz sans faire mention du mystère et des légendes qui entoure les évasions d'Alcatraz !

Mais y-a-t'il eut des évasions d'Alcatraz ?

Oui et non. En effet, il y eut en tout 14 tentatives d'évasion. La pluspart des prisonniers ont été directement repris sur la plage ou avant, certains furent tués durant l'évasion, enfin d'autre ont réussi à gagner l'eau. Certains se sont noyés mais pour d'autres, on ne retrouva jamais leur corps, noyé ou réellement évadé, le mystère court toujours.

La Bataille d'Alcatraz

Parmi les célèbres tentatives d'évasion, il y a celle du 2 au 4 mai 1946, qui sera surnommé par la suite "la bataille d'Alcatraz". Six prisonniers tentent de prendre la fuite en maîtrisant les gardiens et en prenant possession des armes et des clés de la prison. Durant le combat, dix-huit gardiens sont blessés et deux sont tués. L'armée intervint le 4 mai et les corps de trois des prisonniers sont retrouvés dans la prison. Deux preneurs d'otages sont condamnés à la peine de mort (ils sont gazés à San Quentin en 1948), et le troisième âgé de 19 ans, à une seconde peine à perpétuité.
Comment ont-ils pu prendre les clés ? Vous vous doutez bien que les gardiens n'avaient pas de clés sur eux. Tout autour de la prison se trouvait une ronde intérieur et c'est là qu'était suspendu la clé comme sur la photo si contre. Il fallut donc monter sur la coursive et passer à travers les barreaux.

Pour cela, les prisonniers avaient inventé un écarteur de barreaux, composé de 2 bouts de tuyaux fixé ensemble par un écrou.
Quand on tournait l'écrou avec une clé, les bouts s'éloignaient l'un de l'autre et écartaient les barreaux. La bataille se solda par l'arrivé de l'armée à coup de grenade tiré par hélicoptère, on en voit encore les impacts !

L'évadé d'Alcatraz

Durant la nuit du 11 juin 1962, trois détenus s'évadent. John Anglin, son frère Clarence et Frank Morris. Ils prennent la fuite à bord d'un radeau de fortune. Malgré l'important dispositif pour les capturer, ils ne sont pas retrouvés. Les enquêteurs ont supposé qu'ils s'étaient noyés dans la baie. Malgré cette hypothèse, les trois fugitifs restent toujours recherchés par le FBI à l'heure actuelle.

Pendant deux ans, les frères Anglin découpèrent la grille de ventilation près du sol au fond de la cellule qu'ils partageaient (photo en bas). L'un des seuls instruments qu'ils avaient de disponible pour creuser était par exemple un coupe-ongle. Frank Morris fit de même de son côté, ce qui lui prit 6 mois. À l'aide de Morris et d'un autre complice, ils préparèrent un radeau de fortune confectionné grâce à de la colle volée et 50 imperméables provenant d'autres détenus. La nuit de l'évasion, pour tromper les gardes, les trois fugitifs placèrent des mannequins rudimentaires avec des têtes confectionnées grâce à divers matériaux : cheveux en provenance du coiffeur qu'ils récupéraient à chacune de leur coupe, peinture de l'atelier, ainsi que du « papier mâché » qui était du papier toilette mélangé à du savon (photos des 3 cellules). Après s'être introduits dans les conduits situés derrière les murs (photo en bas) et avoir grimpé le long d'un tuyau de 10 mètres pour atteindre le toit, ils réussirent à contourner la tour de surveillance et à descendre le long d'un autre tuyau de 15 mètres. Après avoir franchi les barbelés et atteint les rives de l'île, les trois hommes déployèrent leur radeau. Ils avaient bricolé une pompe grâce à un accordéon. De forme triangulaire, l'embarcation mesurait environ 2 mètres de large pour 4,5 mètres de long. On ne devait plus jamais les revoir, ni entendre parler d'eux. Ainsi disparurent les frères Anglin, et Franck Morris, le chef du groupe d'évasion.

Ce n'est que le matin que l'évasion fut constatée. Des recherches furent lancées dans la région sans résultat : on déploya des moyens de recherche stupéfiants, car des avions, des bateaux, des chiens et des policiers furent demandés afin de retrouver le trio d'évadés. On retrouva les jours suivants des pagaies bricolées avec du bois, des effets personnels et un gilet de sauvetage. Une fouille complète eut lieu dans la prison et on découvrit l'existence d'un autre complice, Allen West, qui avait également fait un trou dans le mur mais qui n'avait pu s'échapper dans les temps car l'ouverture était trop petite. Il réussit tout de même à sortir durant la nuit mais les autres fugitifs étant partis, il fut obligé de retourner dans sa cellule. L'interrogatoire de West permit d'en apprendre un peu plus sur les conditions de l'évasion. Le but des hommes était d'atteindre Angel Island, une île située à quelques kilomètres du pénitencier, et de rejoindre ensuite le continent.

D'après les indices retrouvés, le FBI affirma que les trois évadés s'étaient vraisemblablement noyés dans la baie. Un corps fut trouvé dans la baie mais il était tellement détérioré que l'identification ne fut pas possible. On trouva sur lui un petit carnet d'adresses où plusieurs noms étaient écrits, mais sans aucun rapport avec les frères Anglin ou Morris.


Le film "L'évadé d'Alcatraz" est d'une part tourné entièrement à Alcatraz, (si vous le revoyez, vous reconnaîtrez bon nombre des photos du blog) et est ensuite extrèmement fidèle à l'histoire, sans rien ommettre ni rajouter. Frank Morris est joué par Clint Eastwood.


Une des légendes d'Alcatraz raconte qu'il est impossible de s'évader de l'île par la nage à cause des requins. En réalité, il y a bien des requins dans la baie, mais aucune espèce mangeuse d'homme. Le principal obstacle pour les fuyards est la température de l'eau — basse (environ 10-12 degrés) —, les forts courants qui entraînent vers le large et la distance au continent (deux kilomètres). En 1934, une jeune fille a réussi la traversée pour prouver aux autorités fédérales que celle-ci était possible. Plusieurs nageurs ont depuis réussi à rejoindre la ville depuis l'île. Une épreuve sportive de natation, très encadrée, est organisée chaque année ("Escape from Alcatraz").


Une personne entraînée et conditionnée peut sans doute survivre à l'eau froide et parcourir la distance de la traversée tout en remontant les courants. En revanche, pour les prisonniers, qui n'ont aucun entraînement, aucun contrôle sur leur régime alimentaire et pas de conditions de vie optimales, les chances de succès sont faibles. De plus l'administration pénitentiaire faisait prendre systématiquement des douches chaudes aux détenus afin qu'aucun d'entre eux ne puissent s'accoutumer à l'eau froide. À ce jour, aucun détenu n'a d'ailleurs jamais réussi officiellement à rallier San Francisco.


L'envers du décor

Mise à part le bâtiment principal et le phare qui sont conservés, tout le reste de l'île est en ruine. Le film "Rock" est d'ailleurs en grande partie tourné près des ruines, pour éviter les panneaux et autres installations pour touriste. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est difficile de reconnaître Alcatraz dans le film, même si c'est bien là que c'est tourné.

Le film X-men III, quant à lui, n'est pas du tout tourné sur Alcatraz, bien que le film si déroule.

Voici les jardins des prisonniers.




La cour des familles des gardiens.





La centrale électrique.


Ce qui reste des maisons des gardiens.









La maison du Directeur.



Le 21 mars 1963, la prison d'Alcatraz ferme définitivement ses portes après vingt-neuf années de service. On estime en effet que la poursuite de l'activité de la prison nécessiterait un investissement de trois à cinq millions de dollars rien que pour sa restauration et sa maintenance.

Or cet investissement n'inclut même pas les frais journaliers de fonctionnement d'Alcatraz, qui sont près de trois fois supérieurs à ceux des autres prisons fédérales. Ce surcoût exorbitant est en grande partie dû à l'isolement total de l'île qui implique que toutes les personnes et les marchandises soient acheminées par bateau. Il s'agit non seulement des denrées alimentaires, des vêtements et du courrier, mais surtout de l'eau douce puisque Alcatraz n'a aucune source. Ainsi chaque semaine, trois millions de litres d'eau doivent être apportés. Le gouvernement fédéral estime finalement qu'il est plus économique de construire une prison plus moderne que de rénover Alcatraz pour la garder en service.


Après la fermeture de la prison, plusieurs idées sont examinées afin de transformer l'île d'Alcatraz : il est tour à tour question de construire un monument pour les Nations Unies, d'ériger une statue de la liberté pour la Côte Ouest ou encore d'aménager un complexe hôtelier.


En 1970, un feu se déclare dans la prison et dans la maison du phare. En juin 1971, les occupants sont évacués sur ordre du gouvernement fédéral. En 1972, le Congrès américain crée le Golden Gate National Recreation Area dans lequel l'ensemble d'Alcatraz est intégré. L'île est ouverte au public dès 1973 et devient rapidement un des lieux touristiques les plus fréquentés de la région de San Francisco. Chaque année, plus d'un million de touristes visitent l'île et la prison d'Alcatraz.

Voici la fin de la visite, retour sur le bateau avec une petite photo souvenir à la gloire des USA !!